Tyler Durden : How's that working out for you ?
Narrator : What ?
Tyler Durden : Being clever.
Narrator : Great.
Tyler Durden : Keep it up, then.




Fight Club My Ass

Boeufs, Rebelles de masses et Ermites...




(en construction)


- Cette page est née dans ma caboche après la vision de Fight Club, le film.

- Ce film est diablement intéressant, en premier lieu par le nombre de jeunes gens bouleversés. Il y a eu une génération Grand Bleu/Cercle des Poètes Disparus, il y a une génération Matrix/Fight Club. (amusant : ces deux films disent que la "réalité sociale" est une sorte d'illusion).

- Visuellement, c'est superbe. Les acteurs sont splendides et le tout baigne dans une virtuosité noire, c'est étonnant. De toute façon, Fincher est un réalisateur passionnant.

- Il y a des films comme ça, qui ne vous lâchent plus. Pour moi, Fight Club m'a foutu en rogne, et je ne savais pas pourquoi. Je fais cette page pour trouver.
- A force de réfléchir à ce film (et pourquoi il me mettait tellement en colère), j'ai fini par construire mentalement ce tableau à trois colonnes. Je le balance tel quel, pour voir. C'est naturellement inadapté, raté et schématique. Tant pis.

- En bref, voici de quoi il s'agit. Le propos du film est double (triple ?). D'abord un constat : le monde occidental moderne est aliénant, car des troupeaux d'humains ne semblent exister que par la consommation, induite par la publicité (ce qui n'est pas très original : il suffit de regarder les hordes de zombies se balader le samedi avec ce regard de consommateur et leurs prétentions "je suis client j'ai des droits", une des plus belles âneries du siècle). Les activités humaines ont perdu leur sens, toutes les idéologies sont périmées, il n'y a plus de "grandes causes". Ensuite : une démarche : refuser de rentrer dans le moule, se débarrasser de ses possessions matérielles, et pratiquer une somme d'actes que l'ont qualifiera de NIHILISTES (aller au "fond" du trou de la vie, se battre, lutter contre le monde par un terrorisme anti-symboles). Pour finir, on nous montre clairement l'imbécilité de cette démarche "contre". En résumé : DEDANS, on est aliéné. CONTRE, c'est n'importe quoi. Que reste-t-il ?

- De quoi réfléchir. Quand on a 20 ans, je vois bien le genre de claque que ça doit donner. Quand on a quelques années de plus, on trouve ça... désespérant. C'est Nietzsche qui formule ça le mieux : Fight Club montre des groupes de jeunes qui luttent CONTRE un mode de vie et veulent en détruire les symboles (art, ordinateurs, immeubles, possessions), en somme, ils sont contre. On pourrait dire : c'est CROIRE A L'INCROYANCE, c'est a dire encore croire à quelque chose. Penser que "quelque chose doit changer et après ça ira mieux". Quoi de plus bêtement romantique ? Fight Club serait, en sorte, la démonstration que les attitudes "rebelz" ne donnent rien du tout NON PLUS...

- Quand je réfléchissais à cette "révolte idiote" (Eno appellerait ça le "Wrong Way Up" - erreur de montée), je me mettais tout de suite à classer en trois catégories.
    1 : Ceux qui sont DANS le moule (le consommateur ?).
    2 : Ceux qui LUTTENT CONTRE le moule (le rebelle ?).
    3 : Ceux qui se FOUTENT ROYALEMENT du moule (l'ermite ?).

- L'ermite n'est pas un ermite, au sens dico du terme. C'est juste que je ne trouve pas d'autre terme. Le "à côté" ? On me suggère "l'étranger". Jünger dit "l'Anarque". J'ai fait une longue pas pour tenter de débroussailler cette attitude : Waldgänger

- Ce classement en tableau n'est pas un classement de PERSONNES, mais un classement d'ATTITUDES. En somme : vous pouvez très bien vous retrouver dans une colonne, puis dans l'autre. Pas la peine de m'engueuler, hein...

- Lois qui émergent de cette représentation :
  • Ceux qui se trouvent dans une colonne plus à gauche sont des ringards
  • Ceux qui se trouvent dans une colonne plus à droite sont des bizarres (on n'y comprend rien et on ne s'en préoccupe pas).
  • La colonne de droite est en colère de voir les hordes de la colonne du milieu "tellement différents" et "tellement moderne et d'avant-garde".
  • La colonne de droite cherche sa propre droite : être surpris.
  • La colonne "Fight Club" est souvent celle des jeunes, qui se sentent souvent différents et plus malins.
  • la colonne de droite est associée par les autres aux VIEUX. Il est très bizarre de préférer le calme l'immobilité et la solitude.
  • Quelque que soit la colonne, on connaît se qui se passe à sa droite, on ne connaît pas ce qui se passe à sa gauche. Les lecteurs de Schopenhauer ont peut-être Canal Plus, mais les fous de foot lisent peu Schopenhauer. Vous en connaissez ?

- On me fait remarquer, c'est intéressant, que Fight Club est un film sur l'ECHEC du nihilisme, toutes les démarches de Tyler Durden aboutissant à la constitution d'une masse d'imbéciles (ce qu'on pourrait appeler "les imbéciles de catégorie 2" - ceux qui luttent contre les imbéciles de la catégorie 1). Si on suit cette théorie, ce film est donc une grande démonstration de l'intérieur de la colonne 2, qui critique la colonne 1 et veut la détruire, et qui pour finir laisse peut-être entendre qu'il y a une porte "de l'autre côté" (colonne de droite ?). Si j'accepte cette "lecture", ceci explique ma stupeur devant ce film : "IL VOUS FAUT UN FILM POUR COMPRENDRE CA ???".

- Je suis bien conscient du paradoxe : l'existence même de cette page "contre" me fout dans la colonne 2. Hi hi !

- Ce genre de réflexion est propre à l'homme occidental urbain. Ça m'étonnerait qu'un retraité ouzbek apprécie le débat.

- En bas du tableau, je vais mettre vos réactions.

---

Consommateur

dans le moule
beaufs
consommateurs

Fight Club !

contre le moule
rebellz
djeunz
culte de masse

Ermite

se fout du moule
non consommateur (??)
Veut une voiture
Fait un crédit

Pratique les "loisirs-déplacements" :
Vélo, voyages, ski
Veut une voiture "différente"
(Tuning "je transforme ma voiture je ne suis pas comme les autres"
4 X 4 et autres voitures "spectaculaires")

ou bien :
pauvre, rêve d'avoir une voiture
rebelle : vole des voitures


Pratique les "loisirs-déplacements" pour se sentir malin ou différent, ou s'intégrer à une culture de classe (skate) :
roller, 4 X 4, plaisance, voyages "culturels" ou "sac à dos" ("je suis touriste mais je ne fais pas comme tous les autres touristes")
Ne veut pas de voiture, et ne pratique que peu les "loisirs-déplacements", en général.
---
PLUS DE LOISIRS
PLUS DE DISTRACTION
PLUS DE BRUIT
PLUS DE CHAOS
PLUS DE CALME
PLUS DE COMPLEXITE
Dire Straits
Buddha Bar/Hôtel Costes
Moby/Jean-Michel Jarre
Buena Vista Social Club
Pavarotti
Céline Dion/Piaf/Mireille Matthieu
(elle a de la "voix")

Nouveautés et Pub Télé
("Je l'ai vu à la télé")
Björk
Tricky
Placebo
Radiohead


Nouveautés
Encensements divers de l'industrie du spectacle
(Revues rocks ou techno)
Aucun intérêt pour "l'actualité"
Concerts géants
(Pink Floyd/Stones/Johnny/Enfoirés)

Concerts des vedettes de la chanson
(Julien Clerc)
Concerts branchés, petites salles
(Dominique A/Asian Dub)

ou bien :
Concerts géants de "fans"
(Depeche Mode/Farmer/Goldman)
"Il est pas comme les autres"
Jamais de concert
(ne "croit plus" à la représentation spectaculaire, et ne comprend pas qu'on puisse se montrer sur une "scène")
rit
Lagaff/"Humour" (Bigard)/Video Gag
ricane
Technikart/Ardisson/
observe
(???)
Aime les magasins
(dames qui regardent les fringues
"on peut l'écouter ?")
Aime les bars branchés, les magasins spécialisés.
Aime la solitude, sa chambre, les bibliothèques, les discussions à deux
Place du Village
Autoroutes
Rues adjacentes et maisons du Village
Nationales "branchées"
Forêts
Chemins
Independance Day
Star Wars
Titanic
Taxi

Films de masse

"Vous l'avez en DTS ?"
Pulp Fiction
Fight Club
PI
Matrix

Films "cultes" de masse

"C'est génial !"
Peut-être :
désintérêt complet pour le cinéma et tout ce qui est du domaine du "on fait semblant de"
---
Dit : "Je suis client j'ai des droits"
Dit : "Je suis une minorité j'ai des droits"
Se tait
Aime se retrouver
en famille

ou bien :
grands rassemblements de foules (feux d'artifices, lendemain d'élection, coupe du monde)
Fait partie d'un groupe d'intérêt :
Le monde techno, la mode, les rappeurs, les jazzeux

clubs, associations, minorités militantes
Solitaire
Consomme
Se distrait
"Artiste"

Fait ce que font les autres :
"A l'époque de la techno, il faisait de la techno"
"A l'époque des samplers, il avait un sampler"
Ethique
Se cultive indépendamment de l'actualité
Philosophie

Refuse de rentrer dans l'industrie du spectacle

"A l'époque des samplers, il apprenait le contrepoint"
TF1, chaînes "publiques"
Canal Plus (beaufs, foot, porno, films d'action)
Chaînes Spécialisées.
Internet
Regarde Loft Story de façon compulsive
Est "contre" Loft Story
N'a pas la TV
téléphone sans arrêt

Pense que les inconnus à qui il téléphone sont à son service
téléphone sans arrêt
("tribu")
N'a pas le téléphone
ou : ne décroche jamais
("on ne me sonne pas")

email
---
Veut se distraire
fonctionne par lieux communs
("Il faut pas faire la guerre")
Veut changer le monde
Veut changer ce qu'il PEUT changer
son entourage
ce qui est dans sa sphère de pouvoir
Lire ? Pas le temps...

ou bien :
Lire pour passer le temps
Le Clezio
Yves Simon
"Romantiques"
romans rebellz (Despentes)
romans à univers (SF, Policiers, Fantasy)
Cioran
Houellebecq
Essais/Philo/
Nietzsche/Schopenhauer
Histoire

Debord

Vos réactions

jp@maison-page.net